Le Mag’ – Février 2019 – Tribune libre du groupe Mieux vivre à Tassin la Demi-Lune

A l’occasion de son discours de vœux, Pascal CHARMOT a tenté une nouvelle fois de faire croire aux Tassilunois que le projet avorté de couverture des tennis du Sauze allait finalement générer des économies. C’est évidemment faux !
*
Rappelons les faits. Le chantier s’est arrêté brutalement à l’automne 2017 sur décision de justice car le maire avait décidé de :
*
  • démarrer les travaux avant l’épuisement des délais de recours
  • mais surtout parce qu’il s’était auto-délivré un permis de construire qui plaçait l’édifice à moins de 5 mètres de la limite d’une propriété.
*
La ville est donc dans l’obligation de démonter la structure et compte la remonter sur les terrains de basketball du lycée Blaise Pascal à Charbonnières-Les-Bains qui a bien voulu l’accepter. L’équipement sera géré par le Syndicat Intercommunal de l’Ouest Lyonnais (SIOL).
Or, le budget du SIOL est issu de vos impôts et de ceux des Charbonnois. Comme Tassin compte presque 5 fois plus de ménages fiscaux que Charbonnières, vous contribuez 5 fois plus à ce budget pour un équipement qui va devoir être partagé entre plus d’un millier d’utilisateurs !
*
Une nouvelle fois, force est de constater que si ce projet avait été mieux préparé et non conduit dans l’empressement, un tel gâchis d’argent public de près de 700 000 euros n’aurait pas été possible.
 *
Julien RANC, Laurence du VERGER, Stéphane BENAYOUN, Anne GERLINGER

Inscrivez-vous à notre newsletter