Mieux Vivre à Tassin La Demi-Lune demande à Bruno Bernard de ne pas renoncer au métro E

Dans un courrier envoyé mercredi 15 juillet, Julien Ranc et les élus de notre groupe invitent le Président de la Métropole Bruno Bernard à venir sur Tassin la Demi-Lune pour faire un tour d’horizon des dossiers phares de la commune. Ils lui demandent notamment de ne pas renoncer au Métro E, seul à même de désengorger l’ouest lyonnais de l’intense circulation, et d’étudier un plan de sauvegarde du Terrain des Maraîchers au niveau de la Métropole.  Nous évoquons également la nécessité de reconsidérer certains aménagements urbains, l’augmentation des fréquences de bus et le ticket unique TCL / TER.

Voici l’intégralité de notre lettre à Bruno Bernard : 

“Monsieur le Président,

En premier lieu, je tenais à vous adresser, ainsi qu’aux conseillères et conseillers de votre majorité, nos plus sincères félicitations suite à votre élection dimanche dernier.

Les élus de Mieux vivre à Tassin la Demi-Lune ont la particularité de former l’un des rares groupes municipaux de la Métropole de Lyon ayant parvenu à présenter, aux élections municipales, une liste d’union entre les différentes composantes centristes de la majorité présidentielle, des bénévoles et militants de mouvements écologistes, ainsi que de nombreux citoyens impliqués dans la vie de la Cité.

Lors du dernier scrutin, notre liste a obtenu 48% des voix et, bien que nous soyons aujourd’hui dans l’opposition, nous constituons une véritable force politique locale porteuse de renouveau pour des milliers d’électeurs.

C’est pourquoi, nous serions très heureux de pouvoir échanger avec vous sur le devenir des grands dossiers métropolitains qui concernent l’Ouest Lyonnais en général, et la ville de Tassin la Demi-Lune en particulier.

Avec bientôt 25 000 habitants, Tassin la Demi-Lune constitue la ville centre de notre circonscription métropolitaine. Véritable porte d’entrée Ouest de l’agglomération, elle en tire autant de bénéfices (proximité avec Lyon, dynamisme économique et touristique) que d’inconvénients (intense circulation de transit, pollutions, mauvaise qualité de son air, faiblesse des transports en commun avec l’absence de trams ou de métros…).

Nous vous invitons donc officiellement à Tassin la Demi-Lune où nous pourrons vous présenter les différents dossiers phares de notre commune et notamment :

  • Le projet de métro E, pour lequel vous avez émis publiquement des doutes. Cette ligne est une nécessité pour désengorger l’ouest qui souffre d’une circulation pendulaire excessive. Nous militons depuis le début de ce projet pour un prolongement de son terminus jusqu’à Craponne (au lieu de Alaï), afin d’éviter non seulement les gâchis d’argent public, mais surtout la création d’un second entonnoir et point d’engorgement qui accentuerait les problèmes de la circulation de transit, en ne captant pas plus haut la circulation via le métro. Une autre solution serait le prolongement de la ligne D depuis Gare de Vaise, mais nous devons agir vite car l’échéance de 2030 est déjà trop lointaine pour répondre aux besoins de la population ;
  • Le devenir du terrain des Maraîchers. Vaste parcelle agricole d’1,3 hectare située au cœur de la ville, elle est aujourd’hui menacée par un projet immobilier et un programme municipal disproportionnés qui viendraient imperméabiliser les sols de ce dernier poumon vert de Tassin la Demi-Lune. Des alternatives écologiques et citoyennes existent. Nous les avons travaillées avec des associations naturalistes et je serai ravi de vous les présenter. Cette parcelle est identifiée comme un site potentiel d’accueil de station de métro E de proximité et pourrait aussi accueillir un vaste parc public métropolitain permettant de lutter concrètement contre les îlots de chaleur ;
  • L’urbanisme tactique et, plus généralement, les voies sites propres et cyclables. C’est un point qui mérite une véritable réflexion concertée et cohérente pour que la part modale de la voiture se réduise sur notre commune, pendant ce mandat, et non dans l’attente du métro en 2030 ;
  • Les évolutions nécessaires de certains axes majeurs de notre commune totalement dénaturés par des aménagements controversés qu’il est grand temps de reconsidérer (Rue Joliot Curie, avenues de la constellation, du Général Brosset, de la République ou Charles de Gaulle) ;
  • L’augmentation significative des fréquences des bus, pour permettre aux citoyens de se reporter sur un mode de transport confortable et fiable ;
  • Et enfin le projet de ticket unique TCL/SNCF, qui permettrait d’optimiser le tram-train de l’Ouest Lyonnais.

Dans l’attente de pouvoir évoquer avec vous et dans le détail ces dossiers, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de mes respectueuses salutations.”

Inscrivez-vous à notre newsletter