Le Progrès • 23 juin 2014 • « Nouveaux équipements sportifs : le maire temporise, l’opposition tacle »

Dans les colonnes du Progrès de ce lundi 23 juin, Laurence DU VERGER, élue du groupe Mieux vivre à Tassin la Demi-Lune, relaie les inquiétudes de notre équipe et des responsables des clubs sportifs au sujet de l’avenir de leurs structures sur notre commune.

Cette année, les subventions accordées aux associations sportives n’ont absolument pas été revalorisées. Leurs demandes étaient pourtant parfaitement légitimes !

Nos associations sportives obtiennent en effet d’excellents résultats en compétition dans un grand nombre de disciplines (gymnastique, athlétisme, ping pong, etc.) et accueillent des milliers de jeunes Tassilunois en leur sein chaque jour pour leur transmettre les valeurs véhiculées par le sport et leur permettre de pratiquer l’activité physique qui les passionne dans la ville où ils résident.

Mais surtout, elles doivent travailler au quotidien dans des équipements communaux totalement inadaptés, datant pour la plupart des années 1973 et 1974, ou qui ne sont plus aux normes et leur font perdre chaque année de plus en plus d’adhérents, comme c’est le cas pour l’UODL avec le stade du Sauze, ou le CRAN tennis et gym avec les équipements qu’ils occupent respectivement sur notre territoire.

Comme l’a précisé Laurence du Verger dans son intervention : “Un certain nombre de clubs ont à souffrir du manque d’équipements sportifs sur Tassin et les adhérents doivent s’entraîner à l’extérieur de notre commune ce qui entraîne des frais. C’est très dommageable. Le CRAN gym risque de perdre de la crédibilité car il est incapable, faute de locaux adaptés, d’organiser une compétition.”

La nouvelle municipalité, qui s’était pourtant engagée sur le projet de mise en synthétique du stade du Sauze et sur la réalisation d’un nouveau gymnase renvoie ces deux projets aux calendes grecques. Ces abandons s’ajoutent à la longue série de promesses non tenues par la nouvelle majorité !